Définition d’un rachat de crédit

Rachat de crédit, regroupement de crédit ou encore consolidation de crédit sont tous des termes qui représentent la même action, ayant pour but de subroger un ou plusieurs crédits existants en un seul et unique nouveau crédit, dont le taux sera moins élevé, remboursable sur une durée unique en bonne adéquation avec l’ensemble des revenus de l’emprunteur.

Le rachat de crédits est possible pour tous les types de prêts : crédit personnel, crédit consommation, crédit immobilier…

Choisir de recourir à un rachat de ses crédits permettra de baisser nettement ses mensualités, de se redonner du pouvoir d’achat et de permettre de retrouver la capacité d’épargner.

Le refinancement hypothécaire

Un refinancement hypothécaire permettra le regroupement de l’ensemble de ses crédits (crédit immobilier, révolving, crédit à la consommation…) en un seul prêt dit hypothécaire au taux et la durée d’un crédit immobilier sur une durée maximale de 30 ans.

Le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire figure parmi l’un des plus bas, car la garantie proposée à l’établissement financier n’est autre que votre logement qui pourra être vendu pour récupérer la somme prêtée en cas de défaut de l’emprunteur. Le montant de ce type de prêt est en fonction de la valeur du bien immobilier mis en garantie, généralement autour de 90%. Un bien estimé à
200 000 euros permettra un  refinancement hypothécaire à hauteur de 180 000 euros. Des frais de notaire et de mainlevée sont à prévoir dès lors qu’on hypothèque un bien immobilier.

Le refinancement de prêts consommation

Cette fois il s’agira de regrouper tous vos prêts personnels (crédit automobile, crédits renouvelables, crédit travaux, retards de paiement…) en un unique crédit sur une durée ne pouvant excéder 10 ans à un taux intéressant.

Qui sont concernés par le rachat de crédit ?

Le rachat de crédit s’adresse à tout le monde quel que soit sa catégorie socioprofessionnelle (profession libérale, commerçant, artisan), salarié, retraité… Que l’on soit propriétaire ou locataire, on peut recourir à un regroupement de crédit. Seule une interdiction bancaire sera systématiquement motif de refus alors qu’une inscription au FICP ne le sera que pour les personnes non-propriétaires.

L’organisme qui va refinancer les différents doit bien sûr disposer de garanties suffisantes. L’établissement bancaire en charge du rachat va étudier trois paramètres: le risque, la garantie mais aussi la marge bénéficiaire qu’elle va pouvoir dégager. Un changement de banque n’est pas une obligation pour réaliser un rachat de crédits,  l’opération étant prise en charge pour une
société IOB (intermédiaire en Opération Bancaire) qui va s’occuper de toutes les démarches administratives auprès de
différents organismes bancaires et cela en toute confidentialité.

Si vous avez déjà été bénéficiaire d’un refinancement de crédit, une seconde demande est encore possible sous condition que pour votre premier rachat de crédit, vous n’ayez pas fait l’objet d’incidents de paiement et qu’un minimum d’un an se soit écoulé entre les deux demandes.

Profitez des taux exceptionnels pour racheter votre crédit immo


ut eleifend commodo elit. ultricies consequat. facilisis libero suscipit