prêt immobilier

Les conseils à suivre avant de souscrire un prêt relais

Financement immobilier

Que faut-il savoir avant de contracter un crédit relais ?

Notre courtier en crédit immobilier vient de rappeler les règles du jeu. Tout d’abord, il est indispensable de procéder à une bonne estimation de la résidence à vendre pour signer rapidement et au prix espéré.

Il faut savoir que les banques ne financent pas la totalité du prix du bien mis en vente, mais 60% à 80%.

« Il faut songer également à minimiser le prix de vente auprès de la banque : cela laisse une marge de négociation supplémentaire si le bien a du mal à se vendre », explique notre courtier.

Le deuxième conseil du courtier ?

« Songer à négocier une exonération des pénalités de remboursement anticipé : lors de la vente de la maison, une somme plus importante que celle du prêt relais peut être débloquée. On peut soit l’épargner, soit la réinjecter dans le prêt principal. L’exonération des frais de remboursement anticipée est alors indispensable ».

Troisième recommandation ?

Demander à la banque une promesse d’affectation hypothécaire sur le bien en vente moins chère qu’une hypothèque et sans frais de levée d’hypothèque. Le prêt relais peut durer au maximum 24 mois. « Partez immédiatement sur la durée maximale et non une période de 12 mois renouvelable », ajoute encore l’IOBSP.

Coté assurance, il n’est pas indispensable de prendre toutes les options comme invalidité, incapacité, chômage…

Sachez enfin qu’un prêt relais ne sera pas accordé sur une résidence secondaire ou sur un investissement locatif.

Vous avez aimé ? Partagez ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

leo neque. Praesent non risus ultricies libero tristique