prêt immobilier

Garantir un prêt par un cautionnement bancaire

Taux immobilier

Dans le cas d’un prêt immobilier, les organismes de financement peuvent exiger une caution pour garantir le prêt de leur client. Cette garantie est souvent l’oeuvre d’un établissement spécialisé dans ce domaine, une banque par exemple.

Définition et mise en oeuvre de la caution

La caution bancaire est un engagement par lequel l’institution financière se porte garant du paiement de la dette de l’investisseur bénéficiaire de la garantie. Cette dernière ne peut être valable que si l’établissement de cautionnement obtient l’accord de l’organisme qui prête l’argent. Il faut noter que l’entreprise qui finance le projet du propriétaire donne son approbation en fonction de la qualité du débiteur. Comme son nom l’indique, la caution n’est mise en oeuvre que lorsque l’emprunteur présente une défaillance. Le garant prend alors en charge le remboursement de la créance du banquier. C’est après que la société de caution demande au débiteur défaillant de lui restituer la somme versée à l’organisme de financement. Si le signataire du contrat de prêt n’est pas en mesure d’honorer ses obligations, la banque qui a cautionné son emprunt peut procéder à la saisie du bien de son protégé.

Les avantages de demander une caution bancaire

En ces temps incertains, nul ne peut se dire à l’abri des aléas pécuniaires. Bien que la plupart du temps les particuliers soient optimistes au moment de la souscription d’un crédit, ils devraient tout de même par précaution se prémunir contre eux. La caution bancaire peut de ce fait constituer une solution au surendettement pour les gens ayant souscrit un crédit d’autant plus que les banques peuvent l’accorder sous quarante-huit heures. En effet si la couverture n’a pas servi au remboursement du crédit, l’investisseur peut récupérer une partie de cotisations qu’il a versées auprès du fonds de caution. Les professionnels du crédit immobilier estiment par ailleurs que ce dispositif coûte moins cher que l’hypothèque parce que le débiteur n’a pas besoin de faire appel à un notaire. Par ailleurs, il n’y a pas lieu de demander une main levée contrairement au crédit hypothécaire.

Quid du coût de la caution bancaire

Cette protection bien que présentant des avantages pour les emprunteurs en difficulté a un coût. En effet, pour bénéficier de la caution d’une banque, le demandeur de crédit doit verser une commission de garantie calculée sur un pourcentage de la somme empruntée. Il peut également s’agir d’une valeur forfaitaire. L’obtention de la caution d’une banque est conditionnée par le paiement par le débiteur d’une contribution financière dans la caisse mutuelle de cautionnement. Il faut noter que ces cotisations sont utilisées par les sociétés de garanties pour restituer les créances des organismes prêteurs en cas de défaillance des emprunteurs.

Vous avez aimé ? Partagez ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

ut quis eleifend Lorem accumsan vel, sit ut fringilla