Immobilier

Quel avenir pour l’immobilier ?

Agent immobilier et ses clients

Depuis une vingtaine d’années, la technologie revêt une envergure de plus en plus importante dans le secteur immobilier. Tous les secteurs de l’économie sont désormais engloutis dans la vague du numérique, l’immobilier ne déroge pas à la règle. Les transformations subies par le secteur ont affecté d’une part,  les professionnels de l’immobilier à travers les technologies de bureau telles que le courrier électronique qui ont permis un accroissement de la productivité, et d’autre part, les particuliers qui grâce à internet peuvent désormais effectuer leurs démarches et consulter les annonces en ligne. En effet, que ce soit pour rechercher un bien, estimer sa valeur ou effectuer une visite virtuelle, le visage de l’immobilier de demain se dessine déjà sous nos yeux.

La révolution des visites virtuelles

Longtemps utilisée dans l’univers des jeux vidéo ou la science (comme l’exploration de Mars), la technologie de la réalité virtuelle s’invite désormais dans le monde de l’immobilier. En effet, les progrès de la technologie permettent désormais de modéliser et de visiter en 3D des biens immobiliers. Il y a quatre ans, Bouygues Immobilier a mis sur pied sa filiale BIRD chargé de donner un coup de pouce à  des startups prometteuses.

Cette filiale de Bouygues a eu notamment dans sa ligne de mire une startup dont le métier consistait à la modélisation de maquettes en 3D permettant de réaliser des visites virtuelles d’immeubles à partir de son PC, de sa tablette ou de son Smartphone. La possibilité des visites virtuelles en 3D se démocratise petit à petit. Pour preuve, de grands promoteurs immobiliers tels que Vinci ou Kaufman & Broad ont mis en place une application permettant à leurs clients de visiter en 3D un appartement depuis leurs Smartphones.

La dématérialisation, nouvelle tendance dans le secteur immobilier

La paperasse disparaît de plus en plus pour céder la place aux tablettes et autres Smartphones. Avec une agence immobilière de plus en plus tournée vers la dématérialisation, on peut dire que le numérique a de beaux jours devant lui dans le secteur de l’immobilier. Cette tendance devrait être renforcée du fait de l’adoption de la loi ALUR en 2015 qui porte sur la dématérialisation dans le secteur immobilier. En effet, depuis le 1er janvier 2015, cette loi contraint les copropriétés à proposer un accès en ligne sécurisé aux pièces dématérialisées se rapportant à la gestion de l’immeuble ou des lots gérés.

Cette dématérialisation n’est pas sans avantages pour les agences immobilières. Elles peuvent réaliser des économies substantielles au niveau des dépenses de papier et au niveau des envois de courriers recommandés. Cette numérisation permet également de réaliser un gain de temps sur les procédures administratives. La signature électronique constitue l’un des symboles de cette dématérialisation. Encadrée par la loi, elle est aujourd’hui aussi fiable qu’une signature papier.

L’agent immobilier 2.0

A client 2.0, agent immobilier 2.0. En effet, les professionnels de l’immobilier n’ont pas d’autre choix que de répondre aux nouvelles exigences des particuliers en termes d’expérience-client. Le métier de l’agent immobilier est en pleine mutation, il doit s’adapter aux nouveaux supports de communication tels que les tablettes et Smartphones, il doit être à l’aise avec les réseaux sociaux pour échanger en temps réel avec ses clients, il doit développer une stratégie de communication vidéo et exploiter par exemple un outil comme YouTube, il doit enfin gérer sa vitrine internet au moyen de la géolocalisation.

Vous avez aimé ? Partagez ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

sem, leo. neque. venenatis eget Lorem elit. ipsum tempus ut justo